AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellie D. Brown
[ ETERNAL ADMIN • ]
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 29
GROUPE ? : Superhéroine (A)
EMPLOI ? : Lycéenne et fouine à plein temps
HUMEUR ? : Impatiente
Date d'inscription : 24/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Mon coeur est en bon état, merci de vous en soucier
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Lun 25 Fév - 13:18

One way or another, I'm gonna find ya'
I'm gonna get ya', get ya', get ya', get ya'
One way or another, I'm gonna win ya'
I'm gonna get ya', get ya', get ya', get ya'
One way or another, I'm gonna see ya'
I'm gonna meet ya', meet ya', meet ya', meet ya'
One day maybe next week, I'm gonna meet ya'
I'm gonna meet ya', I'll meet ya'
I will drive past your house and if the lights are all down
I'll see who's around


Les écouteurs de son Ipod vissés dans les oreilles, voilà ce que chantait à tue-tête Elizabeth - communément appelée Ellie puisque personne n'avait eu vent de son véritable prénom - se fichant complétement des riverains qu'elle aurait pu 'déranger'. Comme si sa voix mélodieuse pouvait être nuisible, genre. De toute manière, elle descendait le quartier Nord et se fichait bien de perturber le silence parfait de ces petits bourges insupportables, puisqu'eux, lui donnaient de l'urticaire en permanence. Son tapage nocturne n'était donc qu'une minuscule compensation pour ce qu'elle devait supporter chaque jour au lycée le plus merdique des Etats-Unis, et sûrement même du monde entier. Enfin, supporter était un bien grand mot... En effet, Ellie était certes, considérée comme une paria, mais aussi étrange que cela puisse paraître, personne ne venait réellement chercher des ennuis, étant donné que son franc-parler, sa répartie cinglante et son air effronté en avaient refroidi plus d'un. Et dire qu'il fut un temps où la pimpante blondinette fréquentait ce 'genre' de personnes. Rien que d'y penser elle en avait des frissons de mépris. A moins que ce soit le vent qui se faisait de plus en plus pressant qui en était à l'origine. A voir. En tout cas, avant la mort de sa mère l'été de ses treize ans, Ellie n'avait rien de la fille grande gueule, téméraire et sarcastique qu'elle était. Au contraire, elle était sociable, plutôt sympa et pas mal appréciée. Mais les évènements désastreux ont tendance à forger la personnalité. Surtout lorsque votre famille, à défaut d'être la plus riche-influente-puissante de la ville est sans nul doute la plus aimante et respectable. Evidemment, Ellie ne savait pas que sa mère avait été tuée par un vampire par pure vengeance, ni que son père était un chasseur bourru et émérite. Pour elle, il était un détective et les seuls vampires qu'elle avait eu c'était Brad Pitt et Tom Cruise dans un film bidon. Ouais, la folie 'Buffy' n'était même pas passé par elle. Vous comprendrez donc pourquoi elle ne savait rien de ce qui se tramait dans cette ville. Après tout, 'ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison', n'est-ce pas ? C'est pas parce que le fils du maire à l'air plus niais tu meurs répétait à qui voulait l'entendre qu'il chassait les vampires avec ses amis tous aussi crétins que lui qu'il y avait forcément des vampires, n'est-ce pas ? Ellie était bornée et ne croyait que ce qu'elle voilait. Comme elle ne voyait rien... Malgré tout, sa curiosité maladive la forçait parfois à sortir à la tombée de la nuit et la conduisait parfois même jusqu'au cimetière comme si tous les stéréotypes vampiresques étaient vrais. Enfin, il faut dire que la dynamique petite blonde était une fouine émérite qui rêvait de découvrir le scoop du siècle, de démanteler un réseau ou d'arrêter un pur psycho'. Sportive et téméraire, rien ne lui faisait peur ou ne l'effrayait, pas même tenir tête à quiconque osait l'approcher. Si elle n'avait jamais suivi les aventures de Buffy, elle avait été une grande fan de celles de Sydney Bristow et rêvait de se faire embaucher par la CIA, ou le FBI. Et il faut dire qu'elle travaillait dur pour cela et les scoops journalistiques étaient ce qui se rapprochait le plus de son rêve. De plus Ellie était brillante - voilà pourquoi on l'excluait au lycée elle et son nombre d'amis super restreint - et était sportive. Tous les éléments étaient donc réunis... mis à part un casier non vierge, ah ah. En effet, un soir d'été, elle avait voulu vérifier par elle même si la rumeur qui disait qu'il y avait une colonie de rats près du fast food de la ville était fondée. Armée comme à son habitude de son appareil photo minuscule et d'un magnétophone - les deux toujours glissés dans son sac à main en toile usé - Ellie n'avait pas pensé une seule seconde que cet endroit miteux serait équipée d'une alarme dernier cri... DAMN IT ! La pimpante petite blonde n'avait pas attendu une seule seconde pour s'enfuir en courant - elle avait toujours été la meilleure en sprint, contrairement à l'endurance - mais elle avait tout de même été convoquée au comissariat. Paraît que sa silhouette est significative, pour reprendre les termes exacts de ces crétins. Geeeeenre. Evidemment, Ellie avait nié, crié au scandale et tapé du pied, menacé d'un procès et j'en passe, mais son père avait fini par l'obliger à se taire. Si Ellie était fougueuse et impulsive - pour ne pas dire irréflechie - elle respectait assez son père pour ne pas lui faire l'humiliation de ne pas l'écouter en public. Ah ah. Bref, en gros, tout ça pour dire qu'elle marchait de nuit, dans la rue principale qui rejoignait les quartiers résidentiels. Ellie redescendait de sa démarche traînante et je m'en foutiste vers le Sud, là où elle vivait, mais surtout là où habitait sa meilleure amie... Andrea, qui en cette nuit de pleine lune était transformée en une bête furieuse assoifée de chair fraîche. Ouais, Andrea était un loup garou et Ellie la seule au courant. Inversement, Andrea était la seule au courant qu'Ellie pouvait envoyer valdinguer des objets et même des personnes - elle n'avait encore jamais essayé sur un être humain, les mouches étant ses cibles favorites - contre des murs. Bien sûr, personne d'autre n'était au courant de ce petit pouvoir, elle était déjà bien assez paria comme ça, merci bien. Bref, comme à chaque nuit de pleine lune, Ellie avait pris soin d'enfermer sa presque unique amie dans une cage au sous-sol de la maison de cette dernière, pendant que celle-ci était encore assez humaine pour l'écouter. Simplement, lors de ses soirées de veillée de bestiole hurlante, elle s'était rendue qu'Andrea était plus calme lorsqu'elle avait un peu de chair fraîche à grignoter. Et Ellie ne faisait pas dans le wolfsitting - ah ah - et par conséquent, elle préférait qu'Andrea ait quelque chose sous la dent, ce qui l'empêchait de se jeter sur la cage en espérant la briser, et venir lui croquer les fesses. Berk. En plus, un loup silencieux était requis pour qu'elle puisse lire tranquillement. Voilà pourquoi après l'avoir enfermé, Ellie avait été contrainte de ressortir et de se diriger vers son quartier détesté puisque c'était là que se trouvait la meilleure boucherie. Là bas, elle avait laissé pour trente dollars de côtes de boeufs, et autres poumons et coeurs sanguinolents. Berk berk berk. Pour une végétarienne de sa trempe, c'était carrément dégoûtant. Ellie y avait même ajouté du boudin, le truc le plus crade du monde, puisqu'il était constitué de s-a-n-g. Les humains carnivores étaient de gros dégueulasses. Tout en se demandant si sa meilleure amie - une fois redevenue humaine - se rendait compte de ce qu'elle avait ingurgité et surtout si elle grossissait. Grande question. Ellie allait entamer le troisième couplet de la chanson de la cultissime Blondie lorsqu'elle eut l'impression que quelqu'un la suivait. Soupirant bruyamment tout en levant les yeux au ciel, son précieux paquet de viande sous son bras gauche, Ellie continua d'avancer de sa même démarche traînante, lâchant simplement de son ton sarcastique habituel :

- C'est bon les gars, vous fatiguez pas, vous m'faites pas peur. Brad, tu peux rentrer chez toi, j'imagine déjà ta tête de niais sans même la voir.

Oui oui, Ellie adorait la bande de bourges de son lycée.

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Noah Bright

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
GROUPE ? : Vampire Solitaire
HUMEUR ? : Vampirique
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: .::Le coeur a ses raisons que la raison ignore ::.
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Lun 25 Fév - 16:55

Une douce brise pénétra dans une maison abandonnée. Un grognement retentit et une silhouette se mit a bouger avec lenteur et grâce. Un vampire s'éveille quand le soleil disparait pour une autre destination. Noah s'étira longuement, les journées passées a dormir étaient tellement agréable et quand la nuit venait, il avait cette petite fin qui le tiraillait doucement et qui était tellement agréable. Contrairement aux humains Noah pouvait se nourrir a sa guise, piochant a droite a gauche non pas dand un placard de chips mais dans une foule de personnes. En plus de ne rien dépenser en nourriture, Noah avait l'occasion de piller ses victimes, permettant ainsi au vampire de se procurer des petites choses utiles de la vie courante qui lui avaient faciliter la vie. Ainsi il possédait une montre pour chaque jour de la semaine, de l'argent a volonté selon le degrès de richesse de la victime, des vêtements qu'il s'achetait grâce a cet argent, pas encore assez fou pour les prendre sur sa nourriture humaine. Il vivait de tout et de rien a la fois, c'était tout simplement jouissif de se sentir comme maître de soi et maître de la vie d'Autrui. C'était bien de cela qu'il s'agissait, il marche, il repère et a peine un regard est posé sur une personne qu'elle se retrouve condamnée a un funeste destin qu'elle n'aura pas choisi et que personne ne peut lui prédire ... c'est ca d'avoir droit de vie ou de mort sur une autre personne, bien que le mot droit soit une faute, il se donne ce droit qui n'en ai pas un. Mais il lui faut cela pour survivre alors il s'en accomode. Il lève les yeux au ciel a la sortie de sa tanière et apercoit la lune .. la pleine lune pour être exact. Il resta posé un instant a réfléchir, pas assez fou pour traverser la foret en pleine nuit pour se rendre a la ville il décida de prendre le détour par les quartiers de la ville. Peut être même qu'il trouverait la bas une quelconque femme riche qui l'inviterait chez lui.. il lui manquait une table basse pour parfaire la déco de son petit abris provisoire. Il sourit a cette pensée tandis qu'il enfilait son long manteau noir et qu'il glissait son couteau desous, accroché a sa ceinture. Le voila prêt pour partir en chasse ... le voila prêt pour aller manger.

L'allure lente, régulière, c'était une chose qui le caractérisait le plus, pas pressé pour un sous, jamais contrarié et encore moins stressé, le vampire adoptait toujours cette démarche qui était devenue sienne. Il traversa un petit bosquet pour se retrouver sur la route, il s'y engagea alors, faisant travailler son imagination pour trouver la victime parfaite. Il avait l'habitude des belles femmes, il avait l'habitude des maris trop aimants, il avait l'habitude des vieilles femmes en fin de vie a qui il rend service en quelque sorte .. Il n'avait cependant pas l'habitude de l'être qui venait de passer a côté de lui sans s'en rendre compte. En effet, l'être des ténèbres était encore derrière les arbes quand elle foula le sentier de ses pas. De taille moyenne, plutot élancée, blonde ... Les lèvres de Noah formèrent un sourire des plus sadiques au coin de sa bouche. Une étudiant, jeune frêle et innocente, il en avait déja l'eau a la bouche. Les écouteurs sur ses oreilles lui facilitaient drolement la tâche tandis qu'il entreprit de la suivre. Il ne pouvait l'attaquer devant témoin, devant des personnes qui pouvaient être devant leurs fenêtres a tout moment et le voir agir. Beaucoup ignoraient l'existence des vampires et c'était mieux ainsi, il y avait suffisemment de chasseurs comme ca. En plus de lui offrir une planque, la jeune femme lui offra aussi un alibi pour l'approcher furtivement. De l'un de ses sacs venait de tomber un tout petit paquet, bien trop léger pour que cela fasse une différence devant la grosseur du second sous son bras. Il s'en approcha alors, laissant quelques mètres entre elle et lui et le renifla vivement avant de relever la tête intrigué. C'est en pleine nuit que les gens vont acheter de la viande cru maintenant ? Il sourit un instant avant qu'elle ne se mette a parler. Il resta alors immobile, surpris qu'elle ne se retourna pas. Ses paroles lui étirèrent un sourire tandis qu'il continuait a la suivre. Si elle n'obtenait pas de réponses, elle risquait de se retourner, peut etre même allait elle éteindre son appareil. Il se glissa furtivement derrière elle, calquant ses pas dans les siens de facon a ce qu'elle ne percoive pas de mouvements. Il s'approcha un peu plus et tandis la tête vers son cou. Il hésita un instant a effleurer sa peau si jeune avant de finalement se détourner vers son oreille et de glisser dans un murmure totalement audible.


"Il n'est pas très prudent de se ballader seule en pleine nuit de nos jours."

Malgré le balladeur, il savait que maintenant elle savait qu'il était la, ce qui le fait légèrement sourire. Il ne se régalerait pas tout de suite alors autant en profiter un peu, il allait s'amuser légèrement avant d'envisager de lui sauter dessus pour s'en nourrir. Pour le moment il jouait le parfait inconnu mystérieux qui voulait lui donner un conseil. bien que sa facon de l'aborder ne devait pas être très commune par ici. Il aborderait la question du bout de viande qu'il tenait toujours dans sa main plus tard. Pour le moment il plantait son regard dans celui de la blonde. Il la regarda intensément avant qu'un sourire ne vienne se loger sur ses lèvres, moins sadique que tous les autres, probablement pas des plus rassurant mais pas anormal en tout cas. Un mec normal qui se ballade lui aussi la nuit et qui pêche les demoiselles en détresse, il pourrait très bien être ce genre de personnes, au détail près que c'est lui généralement qui met les jeunes demoiselles en détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie D. Brown
[ ETERNAL ADMIN • ]
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 29
GROUPE ? : Superhéroine (A)
EMPLOI ? : Lycéenne et fouine à plein temps
HUMEUR ? : Impatiente
Date d'inscription : 24/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Mon coeur est en bon état, merci de vous en soucier
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Mar 26 Fév - 1:56

Ellie n'avait pas franchement peur de la nuit. Elle n'avait pas franchement peur du tout, en fait. La jolie blonde avait toujours été une enfant téméraire, pas trouillarde pour un sou, et quelque peu garçon manqué. Habillée de façon très petite fille modèle puisque sa mère adorait lui acheter de jolies robes, mais toujours fourrée dehors, dans l'herbe, à explorer, courir, sauter dans les flaques d'eau, et j'en passe. Cependant, à la mort de sa mère, Ellie avait très rapidement ressenti le besoin de flirter avec le danger, quitte à mettre presque intentionnellement sa vie en danger. Elle avait pris l'habitude de sortir la nuit malgré son jeune âge ou de s'amuser à faire un tas d'actions aussi idiotes qu'irréfléchies. Non, Ellie n'avait jamais souhaité mettre fin à ses jours ou une idée aussi stupide que ça, mais si elle pouvait mourir d'une façon accidentelle, ça aurait pu l'aider aussi. La blondinette avait pourtant surmonté le deuil avec peine et surtout à l'aide de la carapace de sarcasmes qu'elle s'était crée. Et puis, il fallait bien se l'avouer, agir dangereusement avoir beau avoir été idiot - elle s'en rendait compte avec le recul - l'adrénaline avait franchement aidé Ellie à se sentir plus vivante que jamais. Chose indispensable lorsqu'on se sent vidée de l'intérieur par la perte d'un proche. Evidemment, la présence d'Eliott l'avait énormément réconfortée. C'était à l'époque où ils étaient presque comme frère et soeur - un peu glauque lorsqu'on connait la suite de l'histoire - et non pas lorsqu'il avait agi comme le pire des salauds avec elle. Bizarrement, Ellie avait cru à leur histoire, malgré la différence d'âge et tout le reste. C'était sa première véritable relation - bon ok, c'était sa première histoire tout court - et il était différent. Ils étaient tous deux différents. Ellie avait toujours été plus mature que les filles de son âge et un peu marginale d'elles. Eliott quant à lui... il se fichait de ce que pensait les autres et il l'aimait pour exactement ce qu'elle était. Le garçon avait été sans nul doute la personne dont elle avait été le plus proche. Elle avait toujours l'impression qu'il la comprenait parfaitement, sans même qu'elle ait besoin de parler. Et comme toutes les relations fusionnelles, lorsque celle-ci avait capoté, Ellie avait souffert. Vraiment. Eliott lui avait tourné le dos du jour au lendemain, après la mort de son meilleur ami - évidemment, la jeune femme ne savait rien des vampires et des chasseurs et du fait que le meilleur ami en question se soit transformé en suceur de sang - et elle n'avait jamais compris pourquoi. C'était sans doute ça, le pire. Qu'avait-elle fait de mal ? Bonne question. Dont elle ne saura sans doute jamais la réponse. Depuis ce jour, Ellie lui en voulait énormément et faisait tout pour éviter de croiser le chemin du garçon avec lequel elle avait pourtant presque grandi. Etrange, n'est-ce pas ? Bref, tout ça pour affirmer que non, Ellie n'avait pas franchement peur du noir (divergence divergence xDDD) ni de la solitude, puisqu'elle était l'une de ses amies depuis fort fort longtemps. Et puis c'était carrément mieux pour se concentrer, et réfléchir d'abord, voilà. Bref, malgré son absence de peur, Ellie fut plutôt surprise lorsque son interlocuteur lui murmura quelques mots à l'oreille et sursauta presque mécaniquement. Premièrement parce qu'elle était surprise et deuxièmement parce qu'elle s'était tellement mis en tête qu'il s'agissait de Brad et de sa bande stupide qu'elle était doublement surprise. La blondinette éteignit son Ipod et ôta les écouteurs de ses oreilles, avant de se retourner vers son interlocuteur, tout son aplomb retrouvé, un sourire narquois flottant sur ses lèvres rosies par le froid. Ah ouais, il ne fallait pas se promener seule ? Sans blague. Elle n'avait plus huit ans. Evidemment le jeune garçon - oui elle ne savait pas qu'il était moisi depuis de longues années maintenant xD - ne savait pas qu'il avait en face d'elle une petite effrontée qui n'aimait pas franchement qu'on lui donne des conseils, surtout du genre infantilisant. Ses prunelles bleues fixaient les yeux tout aussi bleu du garçon sans ciller, tandis qu'elle le dévisageait. Il aurait pu être très beau, vraiment, mais il avait quelque chose de dérangeant, même si Ellie n'aurait pas su dire quoi. En tout cas il était... troublant. C'était le moins que l'on puisse dire. Haussant avec une désinvolture non feinte ses épaules, la blondinette répondit de son ton sarcastique favori, montrant d'un signe de tête son sac - non, ele ne s'était pas rendu compte qu'un morceau de cadavre - eurk - s'en était échappé :

- Peut être mais je n'ai plus peur du noir depuis longtemps. Et puis je ne suis pas seule, je me promène toujours avec mon armée de cadavres.

Le début de sa phrase était plutôt narquois, Ellie n'aimait pas franchement qu'on la fasse passer pour une demoiselle en détresse alors qu'elle n'avait rien d'une princesse douillette et eplorée. La fin de sa rélique, quant à elle, était lâchée sur un ton plus calme et plus amusant. Encore faudrait-il que son humour spécial soit apprécié, et c'était rarement le cas xD Comm à son habitude, Ellie n'avait pas posé une seule question à l'homme qui la dominait largement vu leur différence de gabarit. Elle n'était plus franchement sociable depuis qu'elle avait pris l'habitude d'être considérée comme une paria. Pourtant, elle était plutôt bavarde, disons simplement qu'elle économisait sa salive.

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Noah Bright

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
GROUPE ? : Vampire Solitaire
HUMEUR ? : Vampirique
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: .::Le coeur a ses raisons que la raison ignore ::.
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Mar 26 Fév - 16:28

Sursaut futile que le vampire sembla apprécié. Il la regarda se retourner, sourire ne trahissant pas la légère frayeur qu'il venait de lui faire. Il ne pu qu'en aggrandir son sourire. Cet aplomb, cette ironie dans le regard, la belle illusion de se retrouver face a un parfait humain se lisait dans ses yeux d'un bleu azur. C'était tout cela a la fois qui faisait adorer sa condition a Noah. Le fait de maitriser des choses qu'elle ignorait, se pensant en sécurité alors qu'elle affrontait le mal en personne. Il l'observa de la même façon qu'elle venait de le faire. Si jeune, si douce et innocente et belle. Il pouvait déja sentit le gout de son sang contre sa langue, mais pas tout de suite ... il préférait jouer, faire semblant, donner l'impression de quelque chose avant d'attaquer. Pas de séduction, la belle était trop jeune, trop téméraire et fougeuse, il reverrait sa technique de chasse pour ce soir. Pas de peur, pas de crainte, pas d'inquiétude dans la profondeur de son regard, rien ne laissait a penser qu'elle se sentait en danger alors qu'elle se trouvait seule, dans la nuit noire avec personne d'autre comme témoin que les faibles révérbères de la rue qui n'étaient heureusement pas assez puissant pour atteindre la peau du vampire. Peau qui était d'ailleurs largement couverte puisque l'homme portait un pantalon et un long manteau noir, le col légèrement relevé ne faisait apparaître a la lumière que la peau de son visage, ses mains étant enfouies dans les profondeurs de ses poches. Elle ne perdit pas de temps pour répondre, remarque ironique qui ne fit que confirmer ce qu'il avait deviner dans la gestuelle de cette adolescante. Elle n'était pas impressionnée et elle n'aimait pas les conseils, elle s'autorisa même une blague. Un fin sourire vint se dessiner sur son visage, pas face a la blague mais plutot face a la manière de répondre. Téméraire et courageuse, Noah ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle fairait une proie parfaite. Seulement il préférait attendre, lui laisser de l'avance, lui donner l'impression qu'elle contrôlait la situation était encore plus amusant. Elle ne savait pas a quoi elle avait a faire.


    "L'absence de peur ne retient pas un agresseur prêt a tout ..."


Il pencha légèrement la tête sur le côté. Noah n'était pas un être rassurant dans sa façon d'être et il en était tout a fait conscient a cet instant. Ce petit sourire qui pouvait lui donner un air étrange mais aussi la profondeur de ses yeux qui pénétraient ceux de la jeune femme et sa facon droite de se tenir, avec classe et distiction contrastait avec cet aspect froid et stoique. Ce simple sourire semblait faux, fait exprès mais personne ne pouvait deviner qu'il était un suceur de sang, homme agé d'aujourdh'ui une soixantaine d'années. Quarante ans ou il avait appris plusieurs façon de chasser, de se mouvoir dans la nuit, a ne pas laisser une proie s'échapper, il avait mit en place des scènes de crimes, de parfaits casse tête au cas ou la police passait par la, sans identité, considéré comme mort le jour de son mariage, Noah ne craignait plus rien, ni même les autorités, il n'avait plus d'existence terrienne, il était autre chose, quelqu'un d'autre. Inateignable, intouchable. Il jouissait de cette façon de vivre, voler, tuer, se nourrir sans en payer les conséquences, tout cela était tellement agréable, il se sentait au dessus de tout, au dessus des autres.
Il la regarda, ne quittant plus son regard avant de finalement sortir de sa poche ce petit morceau ramassé derrière elle. Il lui offrait une réponse, un retour a l'envoyeur, elle voulait plaisanter, il jouerait dans son sens ... jouer jusqu'a ce que la partie se termine, en sa faveur bien sûr. Il mit alors ce morceau entre lui et elle et déclara dans un murmure rauque et audible



    "Il semblerait que ce soir, un membre de votre garde rapprochée vous ai été infidèle."


Il sourit, ne tenant pas a lui rendre tout de suite il tenait le morceau fermement dans sa main, de façon a ce qu'elle ne puisse lui dérober. Sa force masculine combiné a celle de son état de vampire l'aiderait surement beaucoup a ce petit jeu. Ses yeux n'avaient plus quitté les siens depuis qu'il les avait rencontrés la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie D. Brown
[ ETERNAL ADMIN • ]
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 29
GROUPE ? : Superhéroine (A)
EMPLOI ? : Lycéenne et fouine à plein temps
HUMEUR ? : Impatiente
Date d'inscription : 24/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Mon coeur est en bon état, merci de vous en soucier
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Mer 27 Fév - 21:44

Ellie était sûrement insouciante, voire totalement inconsciente, mais elle ne s'en rendait pas compte. Après tout, elle était dans l'une des artères principales de la ville, entourée de maisons et elle pensait naïvement qu'il lui suffisait de crier de sa voix aigüe particulièrement agaçante pour qu'on vienne à son secours. Quoi qu'à bien y réfléchir, il était bien connu que les Brad & co étaient foutrement égoistes. Tant pis. De toute façon, Ellie n'était pas le genre de fille à hurler comme une possédée, elle était solitaire et intrépide et n'avait pas franchement peur du danger. En réalité, elle n'en avait même pas du tout consciente. La preuve ? Elle aurait sûrement rembarré T-Bag comme les autres, sans se douter que c'était qu'un affreux psychopathe craignos... de toute façon, elle aimait les psycho craignos puisqu'elle adorerait bosser au FBI, et plus particulièrement comme profiler. La blondinette était une fille à part, à tous points de vue et avait une certaine attraction pour les tueurs en série et d'autres trucs assez étranges. Enfin, au moins, elle avait un autre centre d'intérêt que sa nouvelle paire d'escarpins, et même si sa différence l'avait légèrement exclue du cercle du lycée - légèrement étant à prendre comme un mignon euphémisme xD - Ellie en était fière. Elle était bien plus forte et mature que les filles de son âge et au moins, était en permanence franche avec elle-même et avec les autres. Qualité dont les filles de son âge ne pouvait franchement pas se vanter. Voilà pourquoi Ellie ne s'entendait pas franchement avec ceux de son âge : ils étaient bien trop axés 'Amour gloire et beauté' et dans ce monde là, on n'acceptait la différence... Elle était honnête et fidèle en tous points et elle était plus héroïne active que la pauvre niaise attendant son prince charmant qui avait tendance à la sauter avant de repartir sur son cheval pas si blanc que ça. Après on se demandait pourquoi les filles s'intéressaient à des garçons plus âgés : fallait voir les cas sociaux qu'on leur proposait au lycée, tiens. Mais bon, Ellie n'était pas axée amourettes, elle avait été follement amoureuse une fois, et l'était encore. Si au début avoir des papillons dans l'estomac était un sentiment de plénitude totale, maintenant c'était plutôt douloureux. Voilà qui la mettait en garde. Cependant, malgré sa grande témérité - elle adorait une maxime qui disait que si le courageux ne vivait pas longtemps, le peureux lui, ne vivait jamais - elle ne se sentait pas à l'aise avec l'homme qui lui avait adressé la parole, sans savoir dire pourquoi. Ellie n'avait peur, elle n'était pas intimidée non plus, fidèle à elle même, son air sarcastique, sa démarche traînante et son regard défiant. Pourtant elle se sentait étrange. Comme si il avait le pouvoir de voir au plus profond d'elle même. Ouais, c'était ça : elle se sentait sondée. Il avait quelque chose d'inquiétant mais en même temps ce petit truc n'était pas assez accrocheur pour qu'Ellie s'écoute et ne se moque pas elle même de sa paranoïa. Ouais, la jeune fille avait tendance à tout tourner en dérision, et elle même en premier lieu, ça ne la dérangeait nullement. D'ailleurs, c'était sûrement grâce à ça que les remarques super basses des autres coulaient sur elle sans l'atteindre, soulignant simplement ses lèvres d'un sourire narquois. Les bras toujours croisés sous sa poitrine pour souligner son regard défiant - et également parce qu'elle avait superfroid - Ellie n'ôtait pas son regard azuré de celui de son interlocuteur parce qu'elle était bornée, même si au fond, la situation avait quelque chose d'intimidant. Affichant une moue narquoise à la réponse de Noah - dont elle ne connaissait pas le prénom - elle leva les yeux au ciel, soudainement totalement remise. Bordel, se prenait-il pour son père caché, son grand frère... ? Ca devenait navrant. Elle bossait de nuit, sortait presque tous les soirs et n'avait jamais eu un seul souci. Bon d'accord, des mecs pas nets l'avaient déjà accostés mais en général, une remarque bien sentie suffisait à les remettre en place. Les hommes n'avient pas assez l'habitude qu'une fille leur tienne tête. Désolant, n'est-ce pas ? Enfouissant elle même les mains dans les poches de sa veste, Ellie adressa au jeune homme un sourire ironique et quelque peu provocateur, qui lui prouvait bien que si cela avait beau être implicite, elle se moquait de lui :

- Je vois pas d'agresseur prêt à tout. En plus faudrait qu'il soit idiot pour m'sauter dessus dans la rue principale d'un quartier résidentiel surpeuplé. Ellie regarda autour d'elle comme pour prouver à son interlocuteur parano' qu'il n'y avait rien ni personne dans cette rue, eux mis à part. Oui, bon, elle ne savaitpas qu'il était l'agresseur en question et qu'elle venait de le traiter d'idiot. Prenant cette situation en apparence banale en rigolade, la blondinette se permit d'ajouter une autre de ses petites boutades, d'un ton défintivement railleur, sans pour autant se départir d'un sourire malicieux. De toute façon, les agresseurs, j'les attends de pied ferme. Faut pas se fier aux apparences, je frappe fort. Je mords aussi, accessoirement.

Ellie bomba légèrement le torse, prenant l'air fier, avant d'afficher un sourire en coin. Certes, elle ne croyait pas si bien dire face aux morsures, et effectivement, Noah devait être bien plus doué qu'elle en ce qui concernait les incisions. Seulement, il n'avait pas un espèce de pouvoir bizarre qu'il n'avait pas demandé, comme elle. Qu'elle n'utilisait que pour s'amuser, soit dit en passant. Lorsque Noah pencha la tête sur le côté, elle fronça les sourcils. Il avait définitivement l'air étrange. Distingué, presque maniéré, beau et ténébreux. Et en même temps il lui semblait subtilement dérangé. Presque menaçant, même si il ne cherchait pas à l'être. Comme toujours, Ellie avait son appareil photo sur elle et elle était tentée de prendre un cliché. Seulement, elle savait qu'elle aurait l'air d'un psychopathe, si elle le faisait. Tant pis, elle attendrait le moment propice, lorsqu'elle se serait un peu éloignée. Ce qui n'allait d'ailleurs pas tarder à arriver. Oui, sans qu'elle ne sache pourquoi, Ellie était soudainement pressée de partir, et de retrouver son loup-garou de meilleure amie. Elle se sentait de moins en moins en confiance avec le garçon et en plus le gentil loulou risquait de s'énerver à tourner en rond dans sa cage sans chair fraîche à dévorer. Tiens, en parlant de chair fraîche, alors que la blondinette s'apprêtait à prendre congé de son vampirique compagnon celui-ci lui tendit un de ses morceaux de viande qu'elle avait dû laisser tomber par mégarde. Ellie lui adressa un sourire amusé à sa remarque et tendit la main pour attraper le boudin dégueu - comment pouvait-on avaler un truc fait à partir de sang ?. Cependant, Noah ne semblait pas prêt à le lâcher. Soit, il voulait s'amuser, mais il jouerait tout seul. Elle était le genre de fille impulsive et pas franchement patiente que ce genre de chose agaçait plus que tout Certes, c'était également le genre de trucs qu'elle faisait elle même pour ennuyer son entourage - Ellie était passée maître dans l'art d'être une chieuse - cependant elle détestait qu'on lui renvoie la pareille. Et non, ce n'était pas de la mauvaise foi ^^.

- Oui, ils sont infidèles et même pas reconnaissants. Ils devraient pourtant parce que je les mange même pas. J'ai toujours pensé qu'il fallait être un peu dérangé pour croquer de bon coeur dans morceau de cadavre. D'ailleurs il se fait tard, je vais rentrer, on m'attend. J'vous offre ce morceau il a l'air de vous tenir à coeur. De toute façon c'est genre fait à base de sang et je trouve ça méchamment glauque. Bonne soirée.

Oui oui c'était vraiment glauque de se nourrir de sang, hein Noah xD ? (A)

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Noah Bright

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
GROUPE ? : Vampire Solitaire
HUMEUR ? : Vampirique
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: .::Le coeur a ses raisons que la raison ignore ::.
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Jeu 28 Fév - 0:27

Le doux parfum de son insouscience vint titiller les narines du vampire. Il aimait encore plus quand sa chère victime était téméraire et courageuse, suicidaire dans le cas présent. Il aimait tourner en rond quand il séduisait une femme, jouer les grandes frères poules étaient une tactique totalement improvisé en vue des réponses de la jeune demoiselle. Ses paroles ne le touchèrent donc pas directement. Elle était tout simplement entrain de le traiter lui même d'idiot mais elle ne savait pas a quel point elle avait tord. Pour qui le prenait elle au final ? Un jeune vagabond qui s'occupe de ramasser les demoiselles en détresse sur le bord des routes ? Un clochard qui ne sait pas quoi faire d'autre que de discuter a la nuit tombée avec les premières personnes qui passent ... ou tout simplement quelqu'un de normal qui passe par là et se permet un conseil mal placé a l'adresse d'une jeune incousciente. A vrai dire, ce qu'elle pensait de lui n'avait pas la moindre importante, il pourrait très bien être n'importe qui et de toute facon se lon lui, elle ne vivra pas assez longtemps pour se poser la question de savoir qui a bien pu vouloir s'en prendre a elle. Point intéressant, la demoiselle frappait fort ... elle mordait a l'occasion, elle n'avait surement pas idée a quel point la porté de ses paroles pouvait paraitre totalement idiote et sans interet. Niveau morsure, il la battait surement a plate coutume, plus qu'elle ne semblait le penser en tout cas. Elle pouvait bien frapper aussi fort qu'elle voudrait, sa force masculine et celle de son anatomie de vampire retiendrait chacun de ses poings et elle n'aurait pas le temps de porter ses lèvres a sa peau qu'il l'aurait déja vidait de son sang. C'était le sombre avenir qu'il lui réserver, mais pas la ... au non pas la. Elle l'avait traité d'idiot mais elle n'espérait quand même pas qu'il le soit suffisamment pour l'agresser ici ? Elle frappe surement fort mais en tant que femme, il ne doutait pas non plus de la propulsion de ses cordes vocales si elle se sentait en danger de mort. Combien de fois avait il manqué perdre un tempan dans une bataille contre une jeune femme qui s'évertuer - malgré la présence de la foret dense - à penser que quelqu'un viendrait la sauver de son ravisseur. Il n'allait pas de nouveau lui donner un conseil .. il était bien trop intelligent pour comprendre que chacun d'eux allait glisser doucement sur elle sans jamais l'atteindre et qu'elle trouverait forcément quelque chose a répondre, de plus sarcastique que lui et ce n'est pas a ce jeu la qu'il voulait jouer. Perdre son temps a convaincre une jeune effrontée que l danger rodait de partout n'était pas son boulot et encore moins son envie. La seule chose dont il est envie a cet instant était de lui sauter dessus pour en finir mais Noah avait apprit a être patient avec ses victimes et le fait qu'elle se montre si courageuse et fougueuse l'amusait et il préféra lui laisser avoir raison. Il n'était pas dans on habitude de s'écraser mais il ne pouvait pas non plus la contrer en répondant que l'agresseur en question pouvait très bien l'aborder, la mettre en confiance et l'emmener plus loin. Il n'allait certainement pas lui offrir sur un plateau ce qu'il projetait de faire. Quoique voir comment elle réagirait a cela aurait pu être amusant, elle aurait pu en rire une nouvelle fois comme une inconsciente avant de comprendre les intentions de la personne en face d'elle ... et ca il ne pouvait se permettre qu'elle comprenne quoique ce soit. Il se contenta alors d'hausser faiblement les épaules et d'émettre un sourire presque innocent -bien que cela ne lui colle pas vraiment a la peau - pour l'amadouer un peu plus.

    "Vous avez probablement raison ... Je suis parfois trop prudent .."
A aucun moment il ne quitta les yeux azur de la jeune femme qui pouvait lui donner cet air inquiétant qui ne collait absolument pas avec ses paroles. A vrai dire, jouer le petit innocent qui veut se faire des amis ne lui collait plus a la peau depuis longtemps et l'aspect de petit garcon frêle et fragile l'avait quitté le jour ou il avait perdu son humanité. Sa crédibilité était donc largement limité dans ce rôle mais ce n'était pas tant l'important puisqu'elle ne semblait pas croire aux grands méchants loups qui lui voulaient du mal. Il ajouta simplement pour lui donner l'illusion d'avoir une fois de plus emporté sur lui.

    "Et puis vous semblez ne pas être décidé a vous laissez faire apparemment."
Il sourit en coin lorsqu'elle tenta de s'emparer du morceau de viande qui était a présent entre eux d'eux. Et ce fut son tour de capituler, prétextant apparemment un besoin de départ urgent. Il s'empêcha de lever les yeux au ciel lorsqu'elle annonca que ce petit bout était trop glauque pour elle. Que penserait elle alors de ce qu'il faisait tous les soirs pour se nourrir ? Les humains inconscients de la présence des vampires étaient parfois réellement amusants. Se croyant d'abord a l'abris de tout parce que quelques maisons friquées les entourent et ensuite parce qu'ils pensent que les choses les plus terribles qu'ils ont vus étaient au cinéma. Mais Noah était pire qu'un tueur en série ... A côté de lui le pire meurtrier n'est rien puisque lui, on ne pourrait jamais le retrouver .. on ne pourra jamais retrouver d'emprunte sur ses victimes puisque théoriquement, il n'existe plus. Elle n'était elle même pas consciente que l'un de ses pires cauchemard pouvait se trouver devant elle alors qu'elle le souillait de ses paroles .. l'insultant presque de sa bouche rosie et si parfaite. Il aurait voulu en rire, lancait l'un de ses rire typiquement sadique qu'il s'accordait a pousser quand il trouvait quelqu'un pathétique mais il devait résister a cette douce tentation, continuant de jouer un jeu qu'il maitrisait pour le moment. Car lui laisser croire qu'elle controlait tout était une sorte de controle même de la situation. Il lui laisser l'illusion qu'elle l'impressionnait et qu'il n'était qu'un petit idiot trop prudent, voulant protéger sa bourge de petite soeur alors qu'il rentre dans l'une de ses maisons trop grande pour cinq personnes. Elle voulait lui échapper, il n'en était tout simplement pas question. Il finit par lui attraper la main -dans une geste dénié de toute douceur - et lui mit le petit paquet de chair a l'intérieur de sa paume en captant ses yeux pour lui adresser ce même sourire peu rassurant. Il posa son autre main glacée sur ses doigts pour lui refermer la main avant de reprendre la parole derrière elle.

    "Me permettez vous de me joindre a votre garde pour un petit bout de chemin ? Nous allons du même côté, autant profiter d'un membre de plus puisque vous promettez de ne pas les manger."
Il sourit un peu plus, la douce ironie dans sa voix aurait pu paraitre amusante face au franc parler de cette demoiselle. Aller dans un endroit plus privé était une fort bonne idée et même si elle refusait, il venait de trouver un prétexte pour la suivre, allant par le même chemin qu'elle, la fin de soirée était déja toute tracée dans la tête de Noah puisque dans les deux cas, la jeune femme ne risquait pas de s'en sortir. Il était trop joussif de profiter de ce petit moment. Le jeune homme reprit possesion de ses deux mains, lachant la chaleur de la sienne pour retrouver leur habituel froid. Il les enfouit dans sa poche pour les garder chaude et se redressa de toute sa hauteur, voulant paraitre dominant et rassurant a la fois. Pas une seule fois il avait dévié son regard, peu importe ce que faisait la blonde en face d'elle, il n'avait pas lacher ses pupilles et continuait encore maintenant, sans avoir cillé une seule fois.


[Désolé ... post pas franchement terrible Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie D. Brown
[ ETERNAL ADMIN • ]
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 29
GROUPE ? : Superhéroine (A)
EMPLOI ? : Lycéenne et fouine à plein temps
HUMEUR ? : Impatiente
Date d'inscription : 24/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Mon coeur est en bon état, merci de vous en soucier
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Jeu 28 Fév - 16:02

    Ellie commençait à se demander sérieusement ce que l'autre malotru - qui n'avait encore fait de répréhensible, soit dit en passant - lui voulait. Non mais, sérieusement ? C'est vrai, la jeune fille n'avait pas franchement l'habitud d'être abordée pour un oui ou pour un non, surtout dans ce quartier là, où vivaient tous ceux pour qui elle éprouvait un mépris non dissimulé. Elle ne les détestait pas franchement, puisqu'ils ne méritaient même pas cette attention, ils la dégoûtaient, c'était tout. Ellie se demandait parfois comment tous les tares de l'être humain pouvaient se trouver dans un seul corps. Genre celui de Brad, ou de Kristen. C'était étrange, ou alors simplement la faute à pas de chance. Si l'argent rendait aussi odieux, elle était bien contente de ne pas en posséder assez pour pouvoir le jeter par les fenêtres. Quoique, avec l'éducation qu'elle avait reçue et les parents aimants et soudés qu'elle avait eu - du moins jusqu'à la mort de sa mère - la jeune fille était persuadée que jamais elle n'aurait été pervertie par l'argent. Elle était bien au-dessus de ça. Elle ne s'intéressait pas au superficiel, pas au clinquant. Elle n'aimait pas les physiques parfaits, les gros bras, une confiance en soi inébranlable. Ellie aimait les petits défauts, les imperfections, ce qui se cachait derrière une petite cicatrice, un sourire maladroit, un pantalon usé. Et à vrai dire, les personnes les plus intéressantes étaient pour elle les plus marginales, un peu comme elle. Et justement, ce n'étaient pas celles-ci qui venaient faire la conversation. Au lycée, on la laissait tranquille, ne l'abordant que rarement. Vu que c'était dans cette zone résidentielle que vivait tous ceux qu'elle connaissait et supportait depuis, genre, sa naissance, Ellie était plutôt surprise qu'on vienne l'aborder sans raison particulière, et surtout, qu'on continue à faire la conversation. A la limite, l'inconnu lui aurait demandé l'heure et basta, d'accord, mais là, ça commançait franchement à l'intriguer. Non pas qu'elle ne soit pas sociable - quoique xD - mais à vrai dire elle avait un loup garou à nourrir, en fait, et elle n'avait pas envie qu'Andrea, à force de se jeter de tout son poids contre la cage finisse par la briser et sorte dévorer la veuve et l'orphelin. En plus, Ellie avait oublié sa laisse, alors ça risquait d'être légèrement difficile de la retenir. Bon, il fallait donc rapidement prendre congé. D'autant plus que l'homme semblait finalement comprendre qu'il n'aurait jamais le dernier mot avec elle. C'était peine perdue. Ellie ne se laissait jamais faire, même si elle avait tort. Elle était toujours sincère et honnête, même si elle était dans le faux. D'ailleurs, elle se risquait régulièrement à défendre des opinions controversées puisque de toute manière, elle n'aimait pas qu'on lui impose une façon de penser : ce n'était pas parce que la norme et la majorité voulait vous forcer à penser comme ça, que cette pensée était la seule juste et valable. C'était de l'infantilisation et les gens étaient assez simples d'esprit pour y croire et l'assimiler. Pas elle, c'était tout. On pouvait alors la qualifier de chieuse, mais c'était tout de même très restrictif. Et péjoratif. Enfin, peut être moins que 'freak', ou 'weirdo' après tout. De toute manière, ce n'était pas comme si la blondinette y attachait une quelconque importance, soit dit en passant.

    - Il n'y a qu'un pas entre la prudence et la lâcheté.

    Lâcha-t-elle sans ironie ou sarcasme aucun, le plus sérieusement du monde, en fixant cet étrange garçon un tantinet inquiétant du regard. Voilà de quoi clore rapidement la conversation, non ? Ellie parlait toujours avec une sincérité deconcertante, mais souvent, son ton narquois atténuait le message. Là, il n'en était rien. Elle était bien décidée à mettre un terme à la conversation, et de façon directe. Parler d'un ton net et sans appel devrait suffire. Elle n'était pas une sauvage au point de tourner le dos au garçon, surtout qu'il ne lui avait encore rien fait. Certes, il n'inspirait pas confiance et Ellie avait tendance à faire confiance à son instinct, mais bon peut être qu'il ne faisait pas exprès de la fixer dans les yeux en permanence, sans même ressentir le besoin de cligner des paupières, n'est-ce pas ? Mouais. Bordel, Ellie n'était pas facilement impressionnable pourtant et s'en voulait de vouloir couper court à une conversation parce qu'un garçon étrange, à la fois attirant et repoussant, beau mais avec un petit truc malveillant, l'accostait - ce qui n'arrivait jamais, n'avait pas le physique blonde made in Californie de Kristen qui veut - une nuit de pleine lune, alors que la nuit était tombée depuis quelques temps et que le vent sifflait avec un petit quelque chose de menaçant. Comme dans un mauvais film d'horreur. Sauf que contrairement au scénario d'une mauvaise série B, Elizabeth savait qu'elle n'avait rien de l'héroine blonde et stupide qui, coincée avec un tueur psycho, serait capable de monter au premier étage alors qu'il n'y a aucune issue, au lieu de sortir par la porte d'entrée. Elle avait un cerveau, le record de sprint de la région et un pouvoir qui ne demandait qu'à être utilisé, même si elle s'en gardait. Hum. Pourquoi diable avait-elle ce discours ? Il n'y avait strictement rien à craindre. Reprends toi ma vieille. Et comme le garçon le disait si bien, elle n'avait pas l'air prête à se laisser faire. Voilà. Ellie passa sa main dans sa crinière pas franchement coiffée et lui adressa un sourire à la fois défiant et plein d'assurance, tout en hochant la tête.

    - Evidemment. J'peux pas mourir avant d'avoir fini mes études et d'être engagée par le FBI pour botter les fesses des tueurs en série. Ce serait franchement trop injuste. Quoique la CIA me tente bien, aussi.

    Ellie avait parlé sur un ton anecdotique, comme elle le faisait souvent, minimisant l'impact de ce qu'elle racontait, même si en réalité, c'était vraiment son rêve de se faire engager par l'une de ces brillantes organisations afin de servir son pays, et des causes justes. Elle avait un sens moral très développées et aucun souci avec les notions de bien et de mal. En gros, la blondinette n'avait rien d'un sociopathe, et possédait l'intelligence nécessaire pour réussir ses projets, encore fallait-il qu'elle arrête de sortir le soir, en même temps que les créatures de la nuit, histoire de vivre assez longtemps pour voir ses projets aboutir. Bien sûr, à côté de ça, Ellie souhaitait un foyer uni et aimant, à l'instar de celui de ses propres parents. Hum, n'avait-elle pas dit qu'elle prendrait rapidement congé de son interlocuteur ? Si, si. La blondinette ne put s'empêcher de frissoner lorsque Noah lui mit le morceau de viande emballé dans la main, le trouvant plus inquiétant que jamais. Ses mains étaient glaciales et sa poigne n'avait pas franchement l'air amicale. Et c'était étrange, puisqu'il affichait à la fois un sourire doucereux et des paroles rassurantes. Ellie lui aurait presque conseillé l'adresse d'un bon psy, si cette rencontre avait eu lieu en plein jour et dans un lieu bondé comme le lycée, par exemple. Mais là, la situation n'était pas propice à le titiller, peut être était-il susceptible ? Le pire sentiment selon Ellie puisqu'elle aboyait en permanence, mais ne mordait jamais. Voilà pourquoi elle n'aimait pas les personnes dénuées d'humour, qui prenaient mal la moindre de ses répliques. Ne sachant pas comment se débarasser de son interlocuteur, la petite blonde - qui semblait encore plus minuscule que jamais face à la silhouette imposante qui lui faisait face - afficha un sourire serein avant d'hausser les épaules. Euh prétexter un père ou un frère trop procteur prêt à sauter sur Noah semblait idiot, puisqu'un père protecteur ne la laisserait pas sortir le soir. Hum, prétexter une meilleure amie sanguinaire par intermittences aurait été véridique, mais semblait peu crédible. Bon, bon bon. La sincérité payait toujours, non ? Elle n'avait pas loin et n'avait en aucun cas besoin de compagnie. Oui, ce n'était pas faux d'ailleurs. Il lui suffisait de faire une centaine de mètres et de tourner à gauche, et elle arrivait dans l'impasse dans laquelle vivait son amie, ce n'était pas la mer à boire. Loin de là. L'homme en question - à qui elle ne saurait donner d'âge, il avait l'air jeune mais transpirait en même temps la maturité - n'avait pas à perdre son temps pour elle (A)

    - Oh, ne vous fatiguez pas, je ne vais pas loin du tout. Et puis j'ai bien peur de ne pas être de très bonne compagnie.

    Finit-elle d'un ton amusé, et quelque peu narquois. Ce n'était pas faux, Ellie le savait et n'en était pas agacée. Après un dernier sourire au garçon qui la fixait toujours de ses yeux clairs, d'un bleu froid presque gris, elle fit quelques pas en arrière, sans se retourner comme pour le saluer, et finit par lui tourner le dos, sentant encore son regard perçant entre ses omoplates. Soupirant quelque peu de soulagement, Ellie s'avança d'une démarche plus rapide qu'à l'accoutumée et s'engouffra dans la première rue perpendiculaire qui s'offrait à elle. Ce n'était pas le chemin pour rentrer chez son amie mais elle préferait faire un détour, au cas où il la suive. Mouais, prendre un détour n'était sûrement pas la situation la plus intelligente face à un prédateur xD.


    [Dis pas ça j'adore tes posts, sont géniaux ^^]

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Noah Bright

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
GROUPE ? : Vampire Solitaire
HUMEUR ? : Vampirique
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: .::Le coeur a ses raisons que la raison ignore ::.
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Jeu 28 Fév - 21:41

Si Noah ne le voyait pas, il pouvait sentir que la jeune femme était tout sauf a l'aise en sa compagnie. Ses yeux la trahissait plus que son corps tout entier. N'ayant pas quitter son regard une seule seconde, il avait pu en analyser les moindres détails et les moindres réactions. Elle parlait, elle parlait mais il n'était pas sur qu'elle sache agir. Elle était jeune et regardait probablement trop de séries télé dont il ne pouvait connaitre le nom, regarder la télé n'étant pas son passe temps favori. Il semblait s'habituer a son sarcasme, il est vrai que quand on y goute deux fois deu suite on a largement le temps de s'y habituer. Seulement la, la demoiselle n'en fit pas usage et resta tout a fait sérieuse quand elle semblait le traiter de lâche. Il sourit en coin en la regardant, pour la première fois depuis qu'il l'avait abordé, ce sourire pouvait paraitre normal, comme n'importe lequel. Il était rare qu'il sourit sincèrement mais il n'avait pu s'en empecher au vue de sa remarque. Il n'avait pas l'habitude de tomber sur de telles teignes, même le fait de capituler ne leur fait pas lâcher les armes ... voila pourquoi il préférait draguer les femmes riches, matures et surtout pas bien intelligentes. Il était presque certain que si il avait rencontré cette jeune femme dans un restaurent ou dans un bar et qu'il l'avait abordé, elle ne se serait jamais laissé faire, jamais laissé draguer et encore moins laissé entrainer dans un endroit comme un motel ou autre endroit comportant un lit. Il lui était certes arrivé de se faire jeté -toutes les femmes n'étaient pas prêtes a tout le premier soir- mais la victime ne s'en était jamais sorti. Après l'avoir gentiment planté et une fois sortie de l'endroit, Noah suivait furtivement la belle innocente et finissait toujours par la tuer rapidement dans une ruelle sombre. Finalement, se faire plaisir avant de mourir était tellement plus agréable pour elles, même si elles ne savent pas a quoi elles ont a faire. Mais le principal n'était pas la puisque Ellie ne serait pas une de ses victimes la. Il laissa couler la remarque, imperturbable comme d'habitude, il n'y fit pas attention. Noah pouvait voir derrière la blonde quelques lumières allumées a l'intérieur des maisons, ce n'était définitivement pas ici qu'il devait attaquer ... pour cela il devait la laisser partir ou si elle l'acceptait, l'accompagnait dans un endroit plus intime. Mais malgré le courage dont elle faisait preuve, il doutait légèrement que cette option lui fasse réellement plaisir. C'est alors qu'elle se mit a exposer son avenir. Noah arqua légèrement un sourcil, cette remarque n'était pas réellement dans l'image qu'il s'était fait de la suite de la conversation. Il avait plutot l'impression qu'elle préférait couper net leur discussion pour pouvoir s'en aller et la voila entrain de lui mettre sous le nez son futur métier. Quoique cela expliquait maintenant pourquoi elle était si téméraire et légèrement suicidaire, si elle voulait bosser au FBI ou a la CIA. Mais il souriait d'avance a la voir tard le soir, s'arrachant les cheveux parce qu'elle ne comprenait pas pourquoi plusieurs personnes étaient mortes, vidées de leu sang avec une absence de preuves et d'empruntes ... Noah se reprit soudain en se disant que finalement, elle n'aura jamais l'occasion de se demander pourquoi certaines personnes ne sont jamais arrêtés puisqu'il allait finit par la dévorer. Il la regarda alors avec son éternel regard et répondit d'un air dégagé.

    "Voilà un bel avenir en perspective."
Evidemment elle ne voyait pas toute l'ironie de la remarque puisqu'elle ne se doutait pas un instant de ce qu'il manigancait. Une fois qu'il eut récupéré ses deux mains en se délectant du regard peu rassuré de la jeune blonde, Noah eut l'étrange envie de fumer une cigarette. Il le faisait toujours après un repas et parfois même avant mais là, il avait quelque peu oublier. Et l'envie se fit ressentir alors qu'il sentait qu'il allait bientot se nourrir. Mais il ne fit rien, la jeune femme devait déja le trouver suffisamment inquiétant et en marge de la société sans en plus l'enfumer. Il ne voulait pas la faire fuir ... bien au contraire.
Seulement voilà qu'elle annonçait déjà son départ, prétextant poliment ne pas aller bien loin et suggérant que sa compagnie n'était pas des meilleurs. Il la fixa tandis qu'elle reculait, il ne pouvait insister, il aurait bien trop l'air d'un psychopate pour le coup. Il se contenta simplement de murmurer d'un ton a peine audible.


    "Peut être nous reverrons nous plus tôt que prévu ..."
Il n'était pas sur qu'elle ai entendu sa remarque mais ce n'était pas l'effet recherché. N'ayant plus le bleu de ses yeux pour la fixer, il se contenta de la regarder s'éloigner puis disparaître a l''angle du croisement le plus proche. Ce fut a cet instant que Noah décida de s'allumer une cigarette. Il sortit son paquet et son feu puis l'alluma rapidement pour remettre le tout dans sa poche. Il tira un coup dessus pour laisser échapper sa fumée devant lui, la laissant disparaitre dans la nuit avant de regarder a droite puis a gauche. Noah se dirigea alors vers la maison qui se situait a sa droite, parallèllement a la rue que venait d'emprunter la jeune humaine. Si ses calculs s'avéraient exacts, le jardin aboutirait dans la même rue et avec un peu de chance, il se retrouvera face a elle sans qu'elle ne comprenne pourquoi et comment. Il avancait de sa lente démarche avant d'arriver au petit portail qu'il sauta rapidement, s'aidant de sa main et de son bras gauche pour la franchir. Il s'affonça alors dans l'obscurité du jardin, marchant a pas feutré pour ne pas faire de bruits. Il attérit bien vite de l'autre côté de la maison, les lumières étaient éteintes, les propriétaires semblaien dormir. Etre des ténèbres, il enjamba alors un tas de buches de son pas léger et sauta par dessus le haut mur qui se dressait devant lui. Il arriva a l'angle d'une rue, cette dernière devait être l'aboutissement de celle emprunté par la demoiselle tout a l'heure. Il s'accrocha alors a une branche d'arbre pour rejoindre le sol en toute sécurité, n'émettant aucun bruit dans son saut. Depuis bien longtemps maintenant, Noah avait appris a être discret, a se déplacer avec minutie et a savoir comment se sortir de n'importe quelle situation, quoiqu'il arrive. Il savait pisté quelqu'un sans se faire remarquer, adapter sa démarche aux pas d'une personne pour ne pas que celle ci entende autre chose que ses propres pas. Il savait sentir, traquer et poursuivre n'importe quel proie, même si celle ci s'enfonçait dans la nuit et qu'il lui lassait plusieurs minutes d'avance. Tout cela bien sûr grâce a son anatomie de vampire qui facilitait sans arrêt les choses, un humain ne pouvant pas voir avec autant de faciliter que lui dans la nuit noire de la forêt. Il avait su s'habituer, s'adapter et surtout, il avait appris les moindres recoins de la ville par coeur. Bien que sa présence ne remonte pas a si llongtemps que cela, il pouvait attirer dans un cul de sac n'importe qui et emmprunter les toits pour se retrouver dans les endroits les plus mal famés ou partir en trainant une fille derrière lui de force n'éveillait même pas les soupsons. C'est comme cela qu'il savait que cette maison aboutirait a couper la route de sa future victime dont il ne connaissait même pas le nom ... dommage, il aimait bien connaître le nom de la personne qu'il tuait généralement, cela lui donnait un pouvoir en plus puisque lui même ne donnait jamais son vrai prénom. Allant de Ethan à Chris en passant par Scott ou Jonathan, Noah ne portait jamais deux soirs le même nom... voila pourquoi il était encore plus difficle de le retrouver.

Il entendit un bruit de pas, La demoiselle avançait toujours, se passant probablement en sécurité a présent. Noah sourit et se placa a l'angle, contre le mur. Il croisa les bras, laissa tombé sa cigarette au sol pour s'appuyait contre le mur de façon désinvolte, plein de classe. Il se terra dans l'ombre du révérbère pour ne pas être exposé et attendit patiemment. Il la vit passé a ses côtés et lança d'une voix rauque et dénué a présent de toute douceur.


    "Ce n'est pas très aimable de fausser compagnie a quelqu'un qui vous propose son aide ..."
Il apparut a la lumière, dévoilant de nouveau son regard d'acier qui vint se planter dans les yeux de la jeune femme. Il ne lui laissa pas le temps de réagir et lui prit rapidement la main, la fit tourner sur elle même grâce a sa poigne de fer et la plaqua contre le mur, se mettant devant elle pour la coincer contre la pierre froide de la batisse. Il pénétra de nouveau son regard, l'inspectant et se déléctant des différentes émotions qui les traverser a cet instant même. Il laissa alors échapper un murmure, son visage si près d'elle qu'il pouvait sentit le souffle de sa respiration. "Surtout que je commençais a apprécié votre compagnie ..."

Un sourire apparut alors sur ses lèvres, toute trace de faux semblant avait disparu, Noah laissait parler sa vraie nature et son murmure si il avait un côté glauque n'était rien comparé a ce sourire malfaisant, empli de sadisme et de folie. Il tenait la jeune femme contre le mur a l'aide d'une main et de l'autre, il vint doucement caressé sa joue, comme l'aurait fait quelqu'un pour la réconforté, pour lui dire qu'elle n'avait plus rien a craindre et qu'il était la pour l'aider. Mais la caresse frivole de cet être fut tout autre puisqu'elle ajoutait un peu plus au tragique de cette situation. Après avoir parcouru sa joue sans lacher ses yeux, il lui attrapa le menton pour l'empêcher de bouger et se pencha doucement vers elle, pouvant a présent gouté a sa peau chaude. Il fit courir son souffle dans son cou avant de trouver l'endroit parfait pour finalement planter ses crocs dans sa peau blanche. Il commencait déja a gouter son sang sans prévoir ce qui allait lui arriver dans les quelques secondes qui suivront.

[Ah ... merci Embarassed J'aime aussi beaucoup les tiens Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellie D. Brown
[ ETERNAL ADMIN • ]
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 29
GROUPE ? : Superhéroine (A)
EMPLOI ? : Lycéenne et fouine à plein temps
HUMEUR ? : Impatiente
Date d'inscription : 24/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Mon coeur est en bon état, merci de vous en soucier
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Dim 2 Mar - 1:38

Ellie ne se pria pas pour soupirer de soulagement et même lâcher un rire nerveux, se sentait à la fois soulagée... et stupide. Encore une fois son imagination débordante doublée d'une nuit glaciale et ventée l'avait emmené un peu trop loin, genre dans le quartier de Elm Street où subissait Freddy, sa peau crâmée, son pull rayée et ses griffes à la place des mains, qui n'avaient rien des ciseaux d'Edward, le héros de Burton. Bref. Elle se sentait tout à coup légère et particulièrement à l'aise, seule dans la nuit. Bien plus à l'aise que lorsqu'un type en apparence normale mais qui avait des mimiques plutôt inquiétantes l'accostait sans raison, par exemple. La blondinette, qui avit pris un détour afin d'éviter que le sociopathe la suive, avait maintenant relâché son pas, celui-ci redevenant léger mais taut aussi peu rapide, délicieusement j'men foutiste. Après un coup d'oeil à sa montre histoire de se rendre compte que oui, la soirée était déjà bien avancée et que son loup garou de copine devait être impatiente, Ellie resserra sa veste contre son corps gracile mais musclé finement par les heures de sport qu'elle pratiquait tout en activant quelque peu, marchant plus vite, tout en tenant les sacs de viande du bout des doigts, comme si ce simple contact la dégoûtait au plus haut point - ce qui n'était pas totalement faux, d'ailleurs. Elle avait toujours été une fervente adoratrice des animaux et les préférait vivants dans les champs que morts dans une assiette. Ellie, quand elle était plus jeune, adorait passer ses mercredi après midis dans le refuge du coin, afin de promener les pauvres bestioles en attente d'un foyer. D'ailleurs, elle avait grandie avec quatre gros chiens poilus et affectueux mais ils étaient tous morts peu de temps après le décès de sa mère, comme si cet évènement avait tué toute la vie qu'il pouvait y avoir dans leur maison. Son père avait refusé d'avoir de nouveau un animal et la blondinette avait respecté sa décision, puisqu'elle ne cherchait jamais le conflit, du moins avec sa famille. Les autres, effectivement, elle adorait les agacer. Même ses amis, d'ailleurs. Après tout, qui aime bien, châtie bien, n'est-ce pas ? Dans ce cas-là, un vampire s'apprêtait à lui montrer tout son amour, non ? Mouais, mais elle ne s'en doutait absolument pas. Les seuls bruits qui rompaient le silence pesant de la nuit était celui de ses propres pas, sa respiration, et le bruissement du vent dans les feuilles. Rien de franchement anormal, vous l'aurez compris. Ellie avait presque envie de remettre ses écouteurs d'Ipod histoire de se distraire le temps que sa petite trotte nocture soit finie, cependant elle préféra éviter, au cas où un nouvel inconnu tenterait de lui sauter dessus, sait-on jamais. La blondinette se contenta de chantonner doucement "I love Rock'n'roll s put another dime in the juke box baby... I love rock'n'roll, so come take your time and dance with me" en remuant la tête en rythme, s'imagineant parfaitement guitare à la main devant une foule en délire. Bon, elle ne savait pas jouer de la guitare et n'était pas non plus le genre de fille que l'on idôltatrait, y'avait qu'à voir au lycée, d'ailleurs, ah ah. Mine de rien, Ellie marchait d'un bon pas et allait tourner à l'angle de la rue histoire de reprendre sa route initiale en chantonnant toujours : Joan Jett & les Sex Pistols n'avaient qu'à bien se tenir, lorsque... il apparut devant elle, lui faisant une peur bleue. Bordel, il voulait que son coeur se décroche ou quoi ? La blondinette était totalement apeurée mais elle se contenta de déglutir, histoire de garder la face, le regardant s'avancer vers la lumière, lui qui s'était élégament appuyé contre le mur. Un mince sourire illumina son doux visage tandis qu'elle essayait de se persuader qu'il lui avait simplement fait une petite blagounette histoire de lui apprendre à lui fausser compagnie. Ouais. Très crédible ? Depuis quand les inconnus vous suivaient dans la nuit avec la simple envie de vous faire une leçon de morale et de politesse ? Surtout les inconnus inquiétants qui attendaient une ruelle mal éclarée. En tout cas, le malotru l'avait fait sursauter et Ellie pouvait entendre son coeur taper à la fois dans sa poitrine et également dans son cou, tant il affluait. Bon, il fallait avoir l'air cool. En commençant par cacher le tremblement inopiné de ses mains par exemple et euh... sortir une remarque bien sentie. Hum, c'était dans ces moments-là, en général, que le cerveau se mettait en mode hibernation totale.

- Bon sang, vous êtes malade ? Vous m'avez presque fichu la frousse. En tout cas votre imitation est super réussie, ça fait très psychopathe dérangé.

Ellie eut un faible sourire un tantinet forcé. Ptêtre que si elle lui tapait la conversation, il l'apprécierait un peu et lui ficherait la paix, non ? Mouais, c'est ça. Trop occupée à combler le silence par ses paroles puisqu'elle ne savait pas franchement quoi faire d'autre, la blondinette ne vit pas à temps le monstre fondre sur elle et ne réagit que lorsqu'elle sentit son dos frapper pas franchement délicatement la pierre froide du mur. Là, elle savait que tout était fichu pour elle. Elle n'avait pas la force de lutter contre lui, la preuve ? Il l'avait baladé contre un mur contre un vulgaire pantin alors qu'elle était tout de même sportive et combative. Ellie tremblait littéralement et son regard était embué de larmes, qui cependant ne semblaient pas décider à couler. Elle ne supportait pas son regard qui avait l'air de lire en elle comme dans un livre ouvert, elle ne supportait pas qu'il se tienne si près d'elle, elle était à la fois terrifiée et paralysée, comme un animal sauvage en pleine nuit devant les phares d'une voiture, qui voit sa fin arriver, mais qui en même temps, ne peut rien faire pour l'empêcher. La blondinette aurait pu se débattre, mais le regard du vampire avait un effet anesthésiant, au lieu de le faire, de gigoter, de frapper la moindre parcelle de son corps, d'hurler à plein poumons, de l'insulter, un seul mot revenait à la charge : à quoi bon ? Ce n'était en rien son caractère, la jeune femme était comme totalement amorphe, à la merci d'un sombre personnage qui ne lui voulait pas que du mien. Le sourire du garçon lui glaça le sang. C'était le genre de sourire qui déformait même le plus beau des visages, un sourire de dément, sadique qui était sans appel. Bordel, elle allait crever et elle avait encore une tonne de choses à accomplir. Aussi idiot que cela puisse paraître, Ellie ne se débattit pas, là encore. Elle se contenta de fermer les yeux aussi forts qu'elle le pouvait, lâchant par là même ses sacs de viande, avant de les réouvrir, priant tous les dieux auxquels elle n'avait jamais rien cru sans oublier les dieux grecs et j'en passe, de faire que tout ceci ne soit qu'un mauvais rêve, le genre de rêve dont elle était l'héroine et qui se finissait toujours bien, celui où elle était capable de jeter les coups de pieds retournés les plus géniaux qui soient... Ce fut la caresse de Noah, donnée de son ignoble main froide qui lui fit réouvrir les yeux et lui tira une grimace de dégoût. Cet être la dégoûtait. A vrai dire tous ces tarés sanguinaires la dégoûtaient. Mais aussi étrange que cela pouvait paraître pour la pimpante blondinette, elle était comme paralysée. Quand son agresseur s'approcha de son cou, il avait plus l'air que jamais d'un homme profondément dérangé, le genre qui hume le parfum de ses victimes avant de les découper en morceaux. Ellie avait le souffle coupé, la respiration difficile, celle-ci se faisait saccadée tandis qu'elle se recroquevillait un peu plus contre le mur, dans l'espoir d'échapper à cet homme. Sa répartie légendaire s'était étonnamment envolé, tout comme sa volonté de fer. Elle se sentait... vide. Tous ses muscles étaient crispés, attendant la suite. A vrai dire, cette suite la fit frémir, elle s'attendait à tout sauf à ça. Elle n'eut pas mal, vraiment, du moins pas au sens propre du terme. C'était plutôt dérangeant, voire malsain. Toutes ces histoires de vampires lui arrivèrent dans un flash, sans que son cerveau n'assimile réellement. La jeune femme s'était totalement abandonnée dans les bras de son agresseur, sans résistance aucune, goûtant à cette sensation bizarre, et indescriptible. A vrai dire, Ellie se sentait presque bien, ailleurs. Comme déjà en dehors de son corps. Le mot 'vampire' n'avait plus aucun sens, tout comme le mot 'vie' d'ailleurs. Elle était comme resignée avant l'heure, ankylosée tant et si bien qu'elle n'arrivait pas à ressentir la douleur de la morsure, un sentiment de plénitude l'envahissait doucement, comme lorsqu'on s'apprête à s'évanouir. La blondinette ne saurait dire combien de temps s'écoula. Des dixièmes de secondes ? Une seconde ? Trente ? avant qu'elle ne reprenne un peu ses esprits. Ce fut la poubelle qu'elle voyait flou qui l'interpella... La peur l'empêchait sans nul doute d'envoyer son adversaire contre le mur mais elle pouvait toujours le ralentir un instant, s'enfuir, courir. Petit à petit, Ellie avait l'impression de retrouver possession de son propre corps, même si ses jambes flageollaient encore. Elle se concentra, tâchant d'oublier la peur et ce monstre accroché à sa carotide et envoya le couvercle de la poubelle en métal droit dans la tête de Noah - sa petite taille l'empêchant d'être touché. La blondinette étouffa un râle lorsque le vampire se détacha brusquement d'elle, à la fois de soulagement et de douleur, elle ne savait pas trop. Sans réfléchir, sans se retourner, Ellie tourna à l'interieur de la première rue qu'elle voyait, une main portée à la plaie de son cou, qui saignait quelque peu. Elle sentait les pas du vampire derrière elle, le joue revenant peu à peu à ses joues, qui avaient pris une teinte très pâle tandis qu'elle était encore à sa portée. Elle ne comprenait pas comment cela était possible... Ne détenait-elle pas le record de la région de vitesse ? Bordel, il était trop rapide. Après tout, être vidé de son sang devait comporter des avantages. Tournant encore danas une autre rue, puis une autre, Ellie se retrouva dans un cul de sac. Jurant, elle se retourna et fit face au vampire qui s'avançait lentement, apparemment amusé de la situation. Ellie reprenait son souffle, et tâchait de gagner du temps. Cette fois-ci, la surprise ne serait plus du côté de son adversaire, elle savait à quoi s'attendre. La blondinette avait eu le temps de reprendre ses esprits, et était presque redevenue elle même, même si au fond elle était encore effrayée et savait qu'elle ne pourrait pas envoyer bouler Noah. Tant pis les projectiles le ralentiront, et cette fois ci, elle lui donnerait du fil à retordre. Vraiment. Reculant pas à pas tout en essuyant sa main souillée de son propre sang sur son jean - tant pis pour ledit pantalon - Ellie retomba dans le sarcasme, plus dans l'espoir de gagner dutemps qu'autre chose. Après tout, vampire qui rit à moitié parti, ça n'marchait pas ? Elle le fixait de ses yeux bleus, fronçant ses sourcils clairs, dans l'espoir de l'impressionner, alors que quelques minutes à peine, elle lui avait laissé le loisir de l'avoir à sa coupe. Grossière erreur. La surprise l'avait prise de court, c'était fini !

- J'te laisserai pas recommencer, JAMAIS. Et puis... c'est pour ton bien. J'suis avariée j'crois, pleine d'OGM, je me mange pas mes cinq fruits et légumes par jour, en plus je suis pleine de cholestérol et de diabète. J'te ferais ressembler encore plus à un cadavre pas frais que maintenant. Et... et en plus je vais me mettre à hurler.

Tandis qu'il s'approchait toujours, l'air imperturbable, Ellie fit voler un vieux skate board qui se trouvait là, doucement autour d'elle, prête à montrer à ce macchabé qu'elle n'hésiterait pas une seconde à lui planter tout droit dans le coeur.

[Bon, j'crois que je vais MPoter quelqu'un d'autre xD]

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Noah Bright

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
GROUPE ? : Vampire Solitaire
HUMEUR ? : Vampirique
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: .::Le coeur a ses raisons que la raison ignore ::.
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   Mar 4 Mar - 22:07

Elle n'avait pas réagit, même pas un petit peu comme il aurait pu l'espérer, voir sa victime se débattre dans ses bras était parfois très plaisant. Mais ellle n'avait pas non plus crier lorsqu'elle s'était retrouvée contre le mur, elle avait même tenté une pointe d'ironie lrsqu'il était sorti de l'ombre. Toujours ce répondant plein de fougue et d'énergie qui pourtant ne servait a rien puisque cela ne touchait ni n'atteignait pas Noah une seule seconde. Il n'avait que faire d'avoir la tête d'un ange, du diable, d'un psychopathe ou de Tom Cruise, le plus important pour lui ne se trouvait pas la. La seule chose qu'il savait était qu'il n'était pas repoussant sinon il ne pourrait attirer certaines femmes dans le piège de ses bras. Mais après, l'imitation du psychopathe lui aller plutot bien puisqu'il était vrai que cela lui ressemblait assez. Il faut bien dire que sorti de nul part avec ce sourire de dément pouvait être loin de rassurer quelqu'un surtout pas une fille qui n'avait pas dépassé la vingtaine, seule, la nuit dans une ruelle sombre ou pas un chat ne passait a cet instant. D'ailleurs il pouvait presque dire qu'il faisait fuir les animaux puisqu'il n'avait jamais revu un chat depuis qu'il était vampire, il les voyait détaler a toute vitesse dans les rues sombres a son approche mais ce n'était pas l'amour fou entre eux. Peut être que les félins sentaient qu'il pouvait s'abreuver d'eux a tout moment, mais le sang de chat tout comme celui d'un animal ne l'attirait pas .. rien ne vallait le sang humain frais. Le fait que la victime puisse se débattre, hurler et demander a ce qu'on lui fasse grace était encore plus jouissif et marrant. Il adorait cela, juste pour continuer a torturer la personne pour lui apprendre a mourir dignement. Enfin, la jeune femme était totalement tétanisée, il aurait presque pu lui demander ou était passé son répondant, sa langue prête a l'emploi et son habituel sarcasme mais il ne voulait pas risquer qu'elle perde cet état de torpeur pour se débattre, il avait faim et préférait en finir rapidement. C'est pourquoi il profita du fait qu'elle ne bougeait pas pour faire durer le moment quelques secondes tandis qu'elle se dégoutait de ce qu'il pouvait faire ... tout simplement délicieux. C'est lorsqu'il commenca a sucer le sang qui s'échappait de sa carotide qu'il put enfin profiter de la répartie de la jeune femme, il savait que son gout serait onctueux et il profitait de chaque goute, la laissant se perdre dans ses bras, déja a moitié morte et bientôt tellement vidée de ses forces qu'elle finira par mourir tandis qu'il continurait a s'abreuvait de sa dernière goutte de sang. Mais peut être ne s'attendait il pas a la suite des évènements puisque dans son programme, aucune poubelle ne venait perturber son repas. Une fois il avait été dérangé par un chasseur tandis qu'il mangeait tranquillement, la victime dont il se nourissait et le chasseur en question n'étaient pas aller très loin avant qu'il ne les rattrape et qu'il les tue tous les deux. Mais alors qu'il sentait le corps se rédire sous lui, Noah reçu un choc a la tête qui le fit lâcher sa proie. Il recula en se tenant la tête, a moitié assomé par l'impact du couvercle avec sa tête. Sa vue se brouilla l'espace d'une seconde a peine alors qu'il sentait la jeune femme partir en courant. Il reprit cependant très vite ses esprits et regarda le morceau de poubelle qui lui était arrivé dessus puis rapidement autour de lui ... aucune trace d'un autre chasseur, aucune autre voix ordonnant a la jeune innocente de le suivre et surtout, au loin, il pouvait entendre un seul et unique bruit de pas qui courrait. Il reprit alors totalement possession de ses esprits et se rendit compte qu'il ne fallait surtout pas qu'il la laisse s'échapper, il ne fallait pas qu'elle prévienne qui que ce soit, elle avait vu son visage, elle connaissait l'existence des vampires, qui sait ce qu'une étudiante pouvait faire avec ce genre d'informations. Il est vrai que la première des raisons qui le poussa a partir au pas de course derrière cette jeune impudante fut la frustration de ne pas avoir terminé et la curiosité de ce projectile en pleine tête. Il se lança alors a sa poursuite après avoir sourit d'un autre sourire dément et d'avoir chuchoté pour lui même.

"Cours aussi lngtemps que tu le veux ... je vais te rattraper ..."

Ca lui arrivait souvent de parler a ses victimes alors qu'elles n'étaient pas la, il préférait imaginer leur tête si elles entendaient de telles paroles sortir de sa bouche. Il se mit alors a courir a toute vitesse, ne faisant plus attention a la mini égratignure qu'il avait a présent sur le coin de la tête, non loin de son tympan. Il s'interrogeait toujours, il était un vampire, il pouvait par définition croire en tout mais le simple fait de penser a une jeune femme poussant par la seule force de sa pensée un objet pour qu'elle atteigne quelqu'un lui semblait étrange. Pour l'étrangeté, il s'y connaissait puisqu'il était plongé a l'intérieur, n'avait il pas la soixantaine a l'heure ou il courrait aussi vite pour rattraper quelqu'un et s'abreuver de son sang pour éviter de mourir de faim ? Il ne devait pas être étonné mais n'écartait pas l'éventualité qu'elle puisse être avec quelqu'un. Il l'apercut alors, courant devant sans se retourner, elle avait surement peur pour sa vie, elle avait peur qu'il revienne. La miss Courage prenait ses jambes a son cou tandis que le vampire tentait de la rattraper, n'aimant pas qu'on lui ote le pain de la bouche. Il la vit tourner rapidement et s'arrêta aussitot, stoppant toute course et reprenant cette allure calme et tranquille qui le caractérisait si bien. Il enfila les mains dans ses poches, il tourna alors a son tour dans ladite rue et constata qu'il avait une très bonne mémoire puisque la jeune blonde était a présent coincé dans un cul de sac. Il avança doucement vers la jeune apeurée, semblant calme et ce petit sourire lui rendait son air sournois, il allait pouvoir finir son repas et cela l'amusait au plus haut point .. elle était préparée apparemmen, cela rendrait la chasse de ce soir beaucoup plus amusant que de la façon dont elle avait commencé. Il la fixa dans les yeux un instant, ne captant leur bleu azur dans la nuit de la ruelle mais il se les imaginer comme il les avait contempler et cela lui suffisait a avoir cet air arrogant et sur de lui. Quelqu'un qui ne cligne pas des yeux en regardant son patron pour lui montrer qu'il peut faire la chose impossible qu'on vient de lui demander. Le petit enfant effrayé devant son professeur qui essaye de ne pas cligner ou baisser les yeux pour ne pas lui donner l'impression qu'il a peur et qu'il le craint. A cette heure ci et comme a chaque fois, Noah était le patron et elle l'employée, il était l'instit' et elle l'élève, elle se battra surement, luttant de toute ses forces pour ne pas lui donner raison, pour ne pas abandonner devant plus fort que soi. Mais elle finira par succomber, baisser les yeux, cligner des paupières pour finalement baisser les bras et laisser son adversaire l'emporter brillament sur cette personne trop faible pour lutter. C'était la loi du plus fort, la chaine alimentaire ... le boeuf est mangé par l'homme, l'homme est mangé par le vampire ... Le vampire règne en maître puisque personne ne connait son existence et que personne ne sait a quel moment et ou il va frapper, pourquoi et surtout, impossible de le tuer normalement ... obligé de tout connaitre de lui ... malheureusement les chasseurs sont trop peu nombreux pour cette longue tâche. Il se réjouissait, il avancait vers elle, sentant le sang pendant de son cou lui parvenir aux narines qui frétillaient a ce contact. Elle reprit ses airs de courageuses, lancant un flot de paroles pour le repousser, pour qu'il renonce. Il eut un nouveau sourire, ralentissant l'allure, se délectant du moment et répondit calmement. Il donnait presque l'impression de ne jamais l'avoir attaqué, sa voix douceureuse sonnant faux avec son air sournois, on pourrait presque croire qu'il ne s'était rien passé entre le moment ou elle était parti poliment et cet instant si savoureux.

"C'est gentil de t'inquiéter pour moi mais je n'aime pas ne pas finir ce qu'il y a dans mon assiette ... je déteste le gaspillage."

Il pourrait parler d'une boite de raviolis qu'on y croyait presque tant l'impression qu'il parlait de quelque de "normal" était déconcertante. Il était le plus sérieux du monde et c'était surement ca le plus effrayant puisqu'il parlait d'humain, de se nourrir de sang et de chair humaine. Surement la chose la plus glauque que la jeune femme n'est jamais vu a son humble avis. Il n'eut aucun mouvement lorsqu'elle fit voler a elle le vieux skate pour le faire ensuite tourné autour d'elle avec un regard de défi. Un ricanement s'échappa de sa bouche et il ralentit un peu plus. La possibilité qu'elle puisse faire bouger les choses par la pensée ne l'étonna pas plus que ca puisqu'il en avait a présent la preuve sous les yeux. Cependant il regarda le skate, marchant de plus en plus lentement, pas par peur mais plutot par envie de la voir se défendre jusqu'au bout, lutter pour sauver sa vie jusqu'a ce que le dernier souffle qu'elle possédait s'échappe de ses lèvres dans un douloureux râle. Il laissa échapper cependant quelques paroles supplémentaires, elle aimait bien parler alors autant lui faire plaisir de croire qu'elle gagnait du temps par cette méthode.

"Si la surprise n'est plus de mon côté, elle n'est plus du tien non plus ma belle."

Il était conscient que la peur et la surprise l'avaient paralyser tout a l'heure, tout comme la surprise de se faire assomer l'avait fait reculer, ni l'un ni l'autre ne serait plus surpris de ce qui se passerait chez l'autre personne, alors ils étaient a égalité sur ce point. Noah pensait toujours avoir l'avantage sur cette jeune demoiselle, pensant dominer, pensant qu'il allait gagner. Il continua a avancer dans sa direction, sortant déja une main de sa poche, fixant ses pupilles bleues de son regard d'acier. Un sourire de sadique apparaissant sur son visage au fur et a mesure que ses pieds foulaient le sol de la rue.[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virée nocturne de la plus haute importance - Noaaaah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Virée nocturne [Luna]
» [Terminé][Couloir] Virée nocturne
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E T E R N A L S U N S H I N E :: H E A V E N . C I T Y :: LES QUARTIERS RESIDENTIELS DE HEAVEN HILL :: HEAVEN HILL'S ROAD-
Sauter vers: